© FECOF

    L´Assemblée générale anuelle de la FECOF 2018 en Catalogne

    Traditionnellement à l’automne de chaque année, les propriétaires de forêts communales européennes se réunissent lors de leur assemblée générale annuelle pour échanger des idées sur les objectifs principaux et les domaines d’action de leur politique forestière commune. Du 25 au 26 octobre 2018, la Fédération catalane des propriétaires forestiers municipaux (ELFOCAT) avait invité à cet événement.

    2018 a été une année de crise pour les propriétaires forestiers européens. Des tempêtes destructrices, la sécheresse persistante, les calamités causées par des insectes et les incendies mettent la forêt en péril à un degré sans précédent de la péninsule ibérique à la mer Noire. Par conséquent, la congrégation de cette année est dans le signe des avantages sociaux globaux que la foresterie apporte aux citoyens européens et elle s'est concentrée sur la question de savoir quelles stratégies d'action pour atténuer et adapter les forêts au changement climatique doivent être poursuivies afin de maintenir ces services.

    © FECOFTôt le matin du jour de la réunion, l’excursion commune des participants a commencé dans la forêt communale des Pyrénées catalanes. Tout d'abord, un arboretum cofinancé par des fonds européens a été présenté. Après qu'un incendie ait détruit une grande partie de la forêt, les propriétaires forestiers municipaux ont décidé de mettre en œuvre ce projet à des fins éducatives, récréatives et de recherche. Au cours de l’excursion, il est apparu clairement que deux objectifs principaux déterminaient la foresterie dans la région: Premièrement, des mesures sont prises pour prévenir les incendies de forêt dans les forêts de pins dominantes et, deuxièmement, le type de gestion forestière devrait tenir compte de la grande importance touristique de la région. En outre, la forêt est une source de matière première à la fois pour l’utilisation de matériaux et d’énergie et est utilisée par la population locale pour l’élevage et la chasse.

    © FECOFDans l'après-midi, la réunion générale de la FECOF a eu lieu à Puigcerdà. Le Président, M. Pierre Grandadam de la France, a souhaité la bienvenue aux participants et remercié les hôtes d’avoir organisé l’événement. Il a également remercié M. Franz Schrewe, ancien président de la FECOF et vice-président de longue date, pour sa coopération toujours positive et coopérative. Déjà au début de l’année, M. Schrewe a remis son poste à la FECOF au maire de la ville de Brilon, Dr. Christof Bartsch. Un autre changement de personnel a également été annoncé dans le domaine de la gestion. M. Maximilian Hauck poursuivra le travail de M. Alexander Wendlandt dans la fonction de conseiller technique de la FECOF de l´union communautaire et urbaine de Rhénanie-Palatinat (Gemeinde- und Städtebund Rheinland-Pfalz) pour les trois prochaines années. Ensuite, M. Wendlandt a rapporté pour la dernière fois sur les activités actuelles de la politique forestière à Bruxelles. Il a précisé que de nombreuses décisions décisives seront prises au niveau européen © FECOFpour les propriétaires de forêts dans les années à venir. Un engagement fort des associations de propriétaires forestiers est important pour que les intérêts de la foresterie continuent d'être pris en compte à l'avenir. Il a également attiré l´attention à une récente étude commandée par la FECOF sur l'importance et le potentiel de la forêt communale en Europe, qui sera réalisée par l'Université de Göttingen jusqu'à la fin de 2019. Les résultats devraient servir à mieux faire connaître les caractéristiques et les besoins particuliers de la forêt communale dans l'UE. Les membres de la FECOF réunis ont convenu que même dans la forêt communale les effets multiples de la foresterie sur le bien-être ne peuvent être conservés qu´avec un soutien politique actif en raison de l'augmentation des charges. Dans ce but, la FECOF souhaite intensifier ses efforts dans le futur.

    Le lendemain, les participants ont visité le centre d'accueil du Parc Natural de © FECOFCadi-Moixeró. La zone protégée de 41.060 hectares abrite une grande biodiversité, en raison de la combinaison de différentes caractéristiques climatiques, d’altitudes et d’une géologie diverse. La foresterie dans les forêts des 17 municipalités concernées est strictement basée sur les directives de Natura 2000 et contribue notamment à la préservation de ce paysage unique. La conclusion de l'assemblée générale annuelle s'est ensuite tenue à Barcelone. Ici, les représentants de la FECOF ont visité le European Forest Institute (EFI) et ont découvert le travail des scientifiques locaux. Le Département de l'agriculture, des animaux de la ferme, de la pêche et de l'alimentation de la Generalitat de Catalunya avait invité aussi. Une attention particulière a été accordée aux problèmes et domaines d’action dans le domaine de la foresterie méditerranéenne, et dans un échange mutuel des solutions ont eté discutées. Cela a clôturé l´assemblée générale anuelle dans une manière rentable.

    Verwendung von Cookies: Um unsere Webseite für Sie optimal zu gestalten und fortlaufend verbessern zu können, verwenden wir Cookies. Durch die weitere Nutzung der Webseite stimmen Sie der Verwendung von Cookies zu. Weitere Informationen zu Cookies erhalten Sie in unserer Datenschutzerklärung.
    Ja, ich stimme zu.